livre enseigner

La perte de confiance………..

Si l’opinion de soi à une telle importance, pourquoi tant de gens en ont-ils une si mauvaise ?

Quelles en sont les causes ?

La première cause de cette perte de confiance en soi est l’éducation.

Nos parents nos professeurs nos copains d‘enfance ont continuellement mis en cause nos capacités et notre intelligence. Notre confiance en nous même a été mise à rude épreuve.

Voyons quelques exemples

Un petit garçon laisse tomber une assiette et l’un des parents crie déjà «  tu es le garçon le plus maladroit que j’ai jamais vu, tu laisses tout tomber ! Quel fardeau  à porter pour un enfant.

Alors qu’il y a une grande différence entre tout laisser tomber et casser une assiette.

Il ne faudra pas s’étonner que cet enfant n’aille pas au bout de ses projets. Il laisse tout tomber !

Bien entendu, les parents ne le font pas volontairement, ils ne savaient pas le pouvoir « maléfique » des injonctions. Mais vous maintenant, vous le savez. Donc, si vous avez des enfants, attention à vos paroles…

Lors d’une dictée on annonce à l’élève qu’il a fait 5 fautes. Donc c’est mal et on lui met un 0 comme note. On lui injecte un poison. Il n’a pas le droit à l’erreur, sinon c’est mal.

Pensez-vous qu’il va oser facilement se lancer dans quelque chose d’inconnu, au risque de faire des erreurs ? Cela aurait été plus judicieux de compter le nombre de mot juste car sur une dictée de 500 mots, 5 fautes ce n’est que 1% d’erreur.

Si dans la vie, nous ne faisions que 1 % d’erreur, cela serait le paradis, non ?

La deuxième cause, qui va « enfoncer le clou » c’est l’entourage. Pas tellement notre entourage proche, mais plutôt les médias, la presse, la télévision.

Je suis persuadé qu’une mauvaise opinion de soi vient du fait que nous vivons dans une société négative et que nous avons très souvent affaire à des individus négatifs.

Le chef d’atelier entre dans l’atelier en criant  «  Vous n’aurez jamais terminé ce boulot aujourd’hui ».Une mère envoie son enfant à l’école et  le prévient « ne te fais pas écrasé ». Le météorologue annonce des probabilités de pluie sont de 20 % et que la journée sera nuageuse pourquoi ne dit-il pas que les probabilités de soleil sont de 80 % et qu’il fera surtout beau.

Il y a 10% de chômeurs, cela veut aussi dire qu’il y a 90% des gens qui ont un travail !

Demander à quelqu’un comment il va il va vous dire pas trop mal ou comme un lundi. Il ne dit pas je vais bien. Tous ces exemples prouvent que nous vivons dans une société négative.

Les médias nous influencent et veulent nous inculquer leurs points de vue.

Une femme doit être  élancée, mince, sexy pour être considérée. Un homme doit être musclé, mener ses affaires avec succès,  être dynamique et sportif pour être apprécié.

Quand est-il de ceux qui ne correspondent pas à ces stéréotypes. Ils essaient le gaz, comme disait Coluche ?

Non, bien sûr, il leur suffira de ne pas prendre pour argent comptant ces propos des médias et de s’accepter, tels qu’ils sont, sans avoir le sentiment de ne pas être adapté.

Un homme qui n’est pas sportif, qui est davantage intellectuel et spirituel, et qui n’est pas dans le business est totalement inutile ? Ah bon ? Et Bouddha, alors ? Et l’Abbé Pierre ?

Une petite femme, sans bijoux, qui ne s’habille pas sexy,  n’est pas utile à la société ? Ah bon ? Et mère Térésa, son passage sur terre n’a servi à rien ?

Arrêtez de croire les médias qui veulent nous faire gober tout et n’importe quoi. La seule chose qui les intéresse c’est l’audience et donc pour cela, ils vous parleront de choses négatives, encore et encore. Les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent personne.

Imaginez l’ouverture du journal télévisé de 20 h avec des titres tels que :

– La finance mondiale se porte bien, 85 % de progression des actions internationales de 2009 à 2012.

– Les entreprises font des bénéfices record.

– La qualité de vie des employés et ouvriers s’est fortement amélioré durant les 50 dernières années.

Cela vous parait invraisemblable ? Pourtant c’est la vérité.

En France, nous connaissons une amélioration du niveau de vie de la classe ouvrière, et plus généralement de la moyenne de la population.

Dans les années 50,  la moitié du budget ouvrier servait à nourrir la famille, le logement était le plus souvent très exigu, la cuisine ne contait guère d’appareils ménagers ; la télévision, la voiture, le téléphone étaient des objets de luxe.

Aujourd’hui, l’alimentation représente le sixième du budget de l’ouvrier moyen,  le logement est chauffé, doté de l’eau courante, et équipé de sanitaires intérieurs.

La grosse majorité des français possède une télévision, voire plusieurs, un réfrigérateur, une voiture et même des téléphones portables pour les adolescents !

Au lieu de nous donner ces bonnes nouvelles, les médias vont nous annoncer au journal de 20 h :  « Encore un tremblement de terre à…. Il y a X morts ! (combien en ont réchappé ?)

Des passagers sont restés bloqués deux heures dans le train de Bordeaux Paris ! (combien de passagers par jour arrivent à destination sans encombre).

40 licenciements chez… (Combien d’emplois préservés ?) ». Ah la négativité, on aime ça, faut croire !!! En tout cas, eux ils aiment nous la vendre.

Voilà les 2 grandes causes de la perte de confiance en soi. L’éducation déplorable et perpétuée depuis des années par nos systèmes scolaires et le négativisme ambiant, qui est devenu le cheval de bataille des médias d’aujourd’hui

Publicités

Une réflexion sur “La perte de confiance………..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s