Le revers de la médaille

En entrant dans un processus d’éveil et en étant conscient que nous entrons dans une phase de changement, nous sommes très souvent confronté à ce que j’appellerais le revers de la médaille. En effet, prendre conscience que chaque être influence sa propre évolution n’est pas chose aisée. Car le fait que nous ne puissions que montrer la porte mais pas l’ouvrir pour l’autre nous confronte à n’être que spectateur du déclin des gens qui nous sont cher.

Face-cachee-de-l-Iceberg

  • Le mensonge,
  • la traitrise,
  • l’avarice,
  • l’orgueil

Ces sentiments nous deviennent intolérables et le simple fait d’y être confronté nous fait ressentir ce que les gens qui souffrent de ces maux peuvent ressentir. Nous restons avant tout humain et notre incapacité à aider l’autre est tout simplement difficile à gérer. Dans ces cas la j’efforce d’avoir conscience que ces sentiments ne m’appartiennent pas, qu’ils ne sont pas mien.

 

En m’appuyant sur mon enseignement et en décortiquant le mécanisme de l’autre je transforme ce sentiment en engrenage qui devient, du fait d’être matérialisé, beaucoup plus facile à démonter et donc à faire disparaitre. Lors des phases durant lesquelles je suis confronté à cela, je m’efforce de trouver en moi la force nécessaire à affronter cette phase, à être dans l’empathie, dans l’affectif non affecté, cet état qui me demande d’observer les choses sans les juger et en étant le plus juste possible.

rouage-assemblage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s