gandhi lumière

Moi et l’autre

Il n est pas nécessaire d'éteindre la lumière de l'autre pour que brille la nôtre disait Gandhi.
  • Il est difficile pour quelqu’ un qui n’a pas entamé une démarche spirituelle de comprendre que ce n’est pas en écrasant l’autre que notre charisme, notre aura ,que notre réussite s’intensifiera. Ce n’est pas l’énergie elle même qui compte c est l’intention que l’on peut y mettre. Si cette énergie est bénéfique, cette dernière nous nourrira. Si elle ne l’est pas cette dernière nous anéantira.

gandhi lumière

  • L’autre est présent quelquefois pour nous faire comprendre nos propres erreurs, d’autres fois pour nous faire comprendre que nous n’avançons pas dans la bonne direction. Les rapports à l’autre devraient donc être en quelque sorte une supervision et non pas un jugement. L’observation de l’autre est nécessaire à la bonne compréhension de soi, à l’étude de nos mécanismes humains.

L’autre n’est ni bon ni mauvais il tente juste d’être.


  • Lorsqu’un vice est décelé chez soi ou bien chez l’autre il ne suffit pas de l’avoir vu mais il faut oeuvrer pour s’en défaire. Il faut passer de la théorie à la pratique. L’autre a les mêmes besoins de reconnaissance que moi, il est à la recherche de sa propre réalisation. Il cherche en moi ce que je cherche en lui.
  • L’interdépendance est donc une notion dont il faut avoir conscience pour mener à bien la moindre de ses propres actions.
Publicités

4 réflexions sur “Moi et l’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s