La danse de la vie

Comme vous avez sans doute du vous en rendre compte, je ne publie plus sur le site depuis un petit moment. En effet, les événements survenus dans ma vie m’ont demandé de rester encore une fois centré dans l’instant présent sans me laisser distraire par mes émotions, mes sensations, mes doutes, mes peurs……..

J’ai débuté depuis presque un mois une formation en méditation bouddhiste tibétaine me permettant de comprendre le véritable sens de la méditation. Et quel enseignement, quelle justesse sans aucune interprétation possible que son véritable sens. Quelle rigueur, quelle discipline quotidienne afin de pouvoir déposer l’esprit en sa véritable demeure. La méditation ou bien Shamata pour les bouddhistes est un processus permettant de comprendre son propre esprit. C’est en quelque sorte devenir familier avec soi même. Ce n’est certainement pas planer dans un état de félicité ou bien ne pas penser. Méditer c’est ressentir cet état de paix intérieure derrière chacune de nos pensées, de nos peurs, de nos doutes. c’est une habitude au quotidien, je dirais même une nécessité. La clé de Shamata est de demeurer spacieux en recueillant l’esprit pour que ce dernier soit propice à la vertu. Shamata ou bien la méditation amène à la stabilité de l’esprit.

Je prends le temps de méditer au minimum 5 minutes par jour avec une petite alarme qui retentit toujours à la même heure. Des que cette cloche se met à sonner je m’installe et j’apaise mon esprit à l’aide de ma respiration. J’observe ma respiration sans la gérer mais simplement en l’observant. Le dos bien droit, les yeux ouverts, la bouche détendue. J’intègre ces exercices dans mon quotidien et mes gestes familiers en me concentrant sur ma respiration des que je sens mon esprit partir dans ses suppositions….( brossage de dents, lorsque je fais la vaisselle, lorsque je promène mon chien….)

J’ai compris que lutter contre les événements ne sert à rien. Lutter contre ses peurs aussi d’ailleurs. J’ai compris que ces dernières ne me définissaient pas. Que ma véritable nature était bien au delà de la moindre petite frayeur. Alors mon quotidien se fait plus doux et, à mesure que mon esprit s’apaise tout devient de plus en plus clair, de plus en plus net. Je suis de plus en plus pragmatique, de plus en plus ouvert au cadeau que la vie m’offre et les épreuves deviennent sources d’enseignements plutôt que de n’être que souffrances et luttes épuisantes. J’ose briller quitte à laisser certains dans l’incompréhension. Je ne peux forcer personne à m’aimer. Et je ne plairais jamais à tout le monde. J’ai les qualités de mes défauts et les défauts de mes qualités. Je suis simplement je suis. Et la danse de la vie ne cesse de me bercer avec ses mélodies variant du slow à la salsa et de la chanson d’amour au mélodrame.

Publicités

3 réflexions sur “La danse de la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s