les 9 stades du calme mental

1/ La placement de l’esprit

Lorsque l’on commence à méditer sur le calme mental, que l’on s’assoit pensant : « Ok, je vais méditer dix minutes. Pendant dix minutes, je vais maintenir mon esprit sur cette image du Bouddha ou sur la respiration », lors de cette première étape, on se dit : « Hou la ! Quelle confusion! » On réalise que l’on arrive à peine à trouver l’objet. Durant toute la session, on se
dit : « Ah oui, je suis supposé observer la respiration et l’esprit se promène partout. »Seulement par moments on se souvient que l’ on est supposé observer la respiration mais l’esprit, la majeure partie du temps, est totalement ailleurs.C’est le premier niveau de la méditation sur le calme continu. On l’appelle «placement de l’esprit ». En fait, on essaie dans un premier temps d’amener l’esprit sur l’objet. Donc, toute la session est occupée à amener l’esprit sur son objet puisque la plupart du temps, il s’échappe.

2/ Le placement continu

Puis, le second niveau est appelé « placement continu ». Ici, on est capable de maintenir l’esprit sur l’objet et d’y rester un petit moment avant de le perdre de nouveau. Il y a une continuité. Avant cela, il n’y en avait aucune ; vous ne faisiez que poser l’esprit sur l’objet, et pouf , il partait, vous le rameniez et pouf , il repartait. Ici, il y a une continuité.

3/ Le placement répété

Le troisième niveau est appelé «placement répété». Ici, vous êtes capable de demeurer sur l’objet pendant un bon moment. Vous demeurez sur l’objet et de temps en temps, vous le perdez ; mais dès que vous le perdez, vous en êtes conscient et êtes capable de ramener l’esprit.
channeling

4/ Le placement rapproché

Ensuite, le quatrième niveau est appelé «placement rapproché». Donc, ici, du début jusqu’à la fin de la session, vous ne perdez aucunement l’objet. Tout au long de la session, vous êtes capable de rester sur l’objet. Il y a toujours de la distraction et de la torpeur, mais une partie de
l’esprit ne perd plus du tout l’objet.

5/ La Maîtrise

Puis, le cinquième niveau, appelé «maîtrise». Ceci parce qu’à partir du quatrième niveau, vous êtes capable de rester durant toute la session sur l’objet. Grâce à votre familiarisation avec l’objet, vous atteignez un niveau de paix intérieure dont vous n’avez jamais fait l’expérience auparavant. C’est alors comme si votre esprit avait toujours été comme une eau en ébullition et que, soudainement, cette eau cessait de bouillir ; vous découvrez que votre esprit connaît une sorte de tranquillité que vous n’avez jamais éprouvée auparavant et vous réalisez :
« Hou la ! C’est vraiment agréable ! »

The_Meaning_Of_Sacred_Geometry-470x240

La différence entre le quatrième et le cinquième niveau est qu’au cinquième, il n’y a plus ni relâchement grossier ni distraction grossière. Les aspects grossiers de ces perturbations ont disparu. Vous avez toujours le relâchement subtil et la distraction subtile, mais plus aucun de leurs aspects grossiers.

6/ La pacification

Le sixième niveau est appelé «pacification». Il est très difficile à reconnaître car l’objet est là, il est stable, il est clair. Ce qui manque, c’est l’intensité du maintien sur l’objet. Aussi, en général, lorsqu’on parvient à ce stade, il est préférable de pencher du côté de la distraction subtile plutôt que du côté du relâchement subtil, parce que la distraction subtile est facile à reconnaître.

7/ La pacification totale

Lors du septième niveau, «pacification totale», vous pouvez demeurer sur l’objet. Vous vous asseyez et vous demeurez sur l’objet ; de temps en temps, vous devez vérifier si relâchement ou distraction sont apparus, mais durant l’essentiel de votre session, vous êtes constamment conscient de votre objet, la distraction et le relâchement ne sont plus très puissants. Ils n’apparaissent pas souvent et même lorsqu’ils apparaissent, vous n’avez qu’à faire « pouf, pouf, pouf » et la pensée cesse ou bien l’émotion cesse.
Réflexion-sur-le-fil
En fait, tout ce processus vous conduit de votre esprit ordinaire – avec ses distorsions et tout cela – à votre esprit de calme continu. C’est comme entrer dans un tunnel, ou dans quelque chose. Vous concentrez votre esprit sur l’objet, et vous passez par différentes étapes pour entrer dans l’esprit de calme continu.

8/ La focalisation

Le huitième niveau est appelé «focalisation». Ici nous n’avons besoin que d’un petit effort au début de la session pour maîtriser la distraction et le relâchement subtils, mais ensuite cela devient facile. Toute la session de méditation se passe sans interruption aucune.

9/ La placement équilibré

Enfin, le neuvième niveau est appelé «placement équilibré ». Ici donc, il n’y a plus aucun effort. Dès que vous êtes assis… vous vous êtes tellement familiarisé avec cet état de méditation que vous n’avez qu’à vous asseoir et vous y êtes durant toute la session. Peu importe combien de temps, vous pouvez demeurer sur l’objet sans aucune distraction ni relâchement. C’est un état mental fantastique !
compassion_2
Voici donc les neuf niveaux du calme continu ; mais on n’est pas arrivé au calme continu pleinement qualifié. Vous devez donc cultiver cette pratique pendant un certain temps et alors, si vous persévérez, il se produit une transformation de votre corps et de votre esprit.
Une sorte de béatitude physique apparaît, et de béatitude mentale. Cette béatitude physique et mentale permet d’accéder à une souplesse physique particulière, ou maniabilité ou légèreté au niveau du corps, et à une légèreté au niveau de l’esprit : une acuité, une souplesse de l’esprit, une maniabilité qui vous permet d’engager votre esprit dans toutes les choses vertueuses que vous voulez, quand vous le voulez. L’esprit a toujours beaucoup d’enthousiasme, vous ne perdez jamais l’enthousiasme pour faire quelque chose de positif. Donc, lorsque ceci s’est produit, que cette béatitude physique et mentale est apparue, puis à son tour la souplesse physique et mentale, qu’elles sont stables, voilà ce que l’on appelle le « calme mental » ou «calme continu ».
C’est un chemin très clair, très bien présenté, vous savez toujours exactement où vous en êtes, quel est votre problème et comment le résoudre pour passer à l’étape suivante.

Et vous ? Ou vous situez vous dans votre apprentissage de la méditation ?

Publicités

2 réflexions sur “les 9 stades du calme mental

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s