De retour

Ca fait plusieurs mois que je n’avais pas publié d’articles sur le blog. Un déménagement, un changement de métier, quelques problèmes personnels beaucoup de joie et la vie qui court toujours plus vite. Me voila donc quelques mois après le dernier article toujours décidé à partager avec mes lecteurs des idées, des leçons de vies, et de nouvelles expériences.

J’avance doucement sur mon propre chemin personnel et j’ai choisi pour mon propre bien être de ne pas essayer de régler les problèmes d’autres personnes par le biais d’une activité de « pseudo » thérapeute ou bien à l’aide d’instruction en méditation.

Je m’explique : le processus d’éveil est propre à chacun et quelqu’un qui cherche absolument à comprendre l’éveil et donc à le vivre ne le trouvera jamais au travers des yeux d’une autre personne. L’éveil est pour moi une étape de vie comme la naissance, la mort…… Pour ma part, je me suis juste aperçu, un jour, que j’étais la cause de mon propre bonheur et, inversement, de mon propre malheur…… Ce résumé vous semble certainement très succinct et pourtant il résume tout.

Je me suis donc cru capable de pouvoir aider les gens dans leurs propres problèmes et  j’oubliais pourtant l’essentiel : Celui qui désire évoluer doit être prêt à le faire quel que soit le prix à payer. Cette démarche demande un regard juste envers soi, elle demande une implication sans faille dans le processus de compréhension de soi et aussi et surtout elle réclame une constance implacable. Vouloir se sentir mieux c’est bien mais se confronter à ses propres erreurs c’est autre chose… Les personnes que j’ai pu rencontrer en accompagnement cherchaient juste une oreille attentive ou bien un conseil mais elles n’étaient pas prêtes à mettre en danger leur confort utopique. Et puis faire payer les gens pour les accompagner n’est définitivement pas mon dada. L’éveil et le bonheur sont définitivement « gratuits » pour moi et je ne vois pas pourquoi je ferais payer quelqu’un pour qu’il goute un semblant de félicité.

Bref je me suis concentré ces derniers mois sur mon propre bonheur sans chercher à aider une autre personne que moi même. J’ai avancé malgré les embuches et les résistances que mon égo ne voulait pas lâcher. Je médite tous les matins, tout du moins j’essaye. Chaque méditation est une parenthèse dans ma vie ou seul ma propre personne et ce simple instant compte. Moi avec moi même avec, bien sur, des pensées surgissant suivant mon humeur de la journée mais toujours dans le calme avant la tempète de la journée.

Je médite le matin, au reveil. Avec ou sans musique suivant mon humeur. A partir de la la journée peut commencer tranquillement.

Je ne sais pas si vous serez nombreux a lire ce post jusqu’au bout mais peu importe. J’écris pour me faire du bien à moi d’abord….. Certains parlerons d’égoisme en disant que je ramène tout à moi mais je ne pense définitivement pas que je suis ce genre de personne. Je ne suis qu’un homme en quête de son propre bonheur, de sa propre lumière.

Publicités

5 réflexions sur “De retour

  1. Les Carnets © dit :

    J’ai remarqué, tout comme vous, qu’après la prise de conscience, vient la période de prosélytisme où en essayant d’accompagner, de faire comprendre à l’autre finalement c’est soi-même que l’on tente de convaincre encore plus, de rassurer. Puis vient cette période que vous venez de vivre, douce période où convaincre soi ou l’autre devient inutile, juste envie d’être.
    Bonne route sur ce nouveau chemin et merci.

    Aimé par 1 personne

  2. Joëlle dit :

    Bonjour Grégory,
    Personnellement, je pense que vous ne ramenez pas tout à vous : vous êtes simplement honnête avec vous même et avec les autres …. et vous avez senti la nécessité de faire le point sur votre existence…
    Se trouver nécessite un long travail sur soi …. c’est comme un long chemin à suivre … Parfois, ce chemin est agréable, calme, lumineux, sans embuche mais, parfois, il est semé de cailloux, sombre et peu rassurant ….. Avancer malgré tout, c’est apprendre à connaître son potentiel, ses résistances…… mais c’est faire le point sur soi et demander de l’aide, si besoin ….
    Pour aider les autres, il faut d’abord s’aider soi-même …

    Aimé par 1 personne

  3. isoptech dit :

    ce n’est pas être égoïste que de penser à soi. si tu n’es pas en accord avec toi, tu ne peux pas être un bon mari, un bon ami, un bon parent, un bon collègue. on pensant à soi, on donne le meilleur de nous même aux autres. soies heureux et bienvenu parmi nous.

    J'aime

  4. Christine dit :

    Post complètement réaliste et plein de bon sens.
    Entièrement d’accord avec toi.
    Heureuse de te lire à nouveau.
    Bonne route dans ton nouveau paysage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s