Qui serais je sans mes pensées ?

Méditer quotidiennement revient à connaitre son propre esprit. C’est un peu comme observer la danse incessante de ses propres pensées et ramener son esprit à son aspect le plus naturel : La présence.

Mes méditations quotidiennes me montrent, jour après jour, que le chemin est encore long. Vous me direz surement mais quel chemin ? et je vous répondrais : Le mien. La méditation est pour moi un outil comme je l’expliquais dans un ancien post. Cet instant me permet de démarrer ma journée avec la quiétude nécessaire au bon déroulement de ma journée. Une fois la méditation terminée, l’esprit se trouve plus calme , pas totalement apaisé mais déjà plus  qu’avant la méditation. Durant la séance, je m’efforce de ramener l’esprit en lui même à chaque fois que je m’aperçois qu’il s’échappe de la pratique.
Ce moment entre parenthèse dans la journée me montre que je pense sans cesse aux autres bien plus qu’a moi. En effet, chaque pensées est liée à un évènement de ma journée, à une rencontre, à une supposition. Une chose est sure, elles ne me renvoient jamais à quelque chose de réel, de cartésien, de matériel.

Durant la méditation, il m’arrive de penser à ce que je vais faire de ma journée, à un moment ou bien une tache qu’il me reste à accomplir. Une tache en appelant une autre, il devient impossible de pouvoir s’arrêter de penser.

Mais alors une question me taraude l’esprit. Qui serais je sans mes pensées ? Je serais, sans nul doute plus spontané et nettement moins dans la supposition de ce qu’il peut advenir d’une action ou d’une parole à l’égard de quelqu’un. La discipline que m’impose la méditation me demande d’être au plus proche de moi même. Elle me demande de laisser aller ces pensées sans me cramponner à elles. Alors si je devais répondre à la question titre de ce post je dirais que sans mes pensées je serais certainement plus naturel et nettement plus présent dans l’instant que je ne le suis actuellement. Sans mes pensées, je serais sans aucun doute plus altruiste.

Être présent serais donc la clé de la paix intérieure ? Certainement…..

Afin d’aider celle ou celui qui tenterait de répondre à ce genre de question, je vous suggère de vous intéresser au travail de Byron Katie, qui, avec son outil, THE WORK, et grâce à une méthodologie simple vous permettra de vous apercevoir de la sournoiserie de vos pensées au quotidien. Vous pourrez trouver toutes ces informations gratuitement sur le net en cliquant sur le lien ci dessous.

BKI-rgb_r2_030810

Un jour, une amie proche m’avait conseillé de toujours m’ intéresser aux outils gratuit car ils étaient bien souvent plus efficace qu’une méthode payante. Je me permet donc de partager avec vous ce petit conseil qui vous épargnera de dépenser des sommes folles pour un résultat qui ne sera probablement pas à la hauteur de vos attentes…..

Publicités

Une réflexion sur “Qui serais je sans mes pensées ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s