Action et réaction

Naturellement empathique, il peut m’arriver lors d’une journée d’être affecté par la comportement de quelqu’un.

Pas plus tard qu’aujourd’hui, au travail, j’ai été confronté au désarroi de quelqu’un face à son impuissance à trouver une solution à son problème. Cette personne se plaignait de ne pas être aidée alors que plusieurs fois, depuis plusieurs mois, elle était soutenue par toute son équipe de travail. Les uns l’aidaient, les autres l’écoutaient et certains la conseillaient bref, toujours entourée mais prise par son angoisse, elle laissait échappé, pour la énième fois la colère due à son impuissance au travers de réflexions touchant l’ensemble de l’équipe qui l’aidait jusqu’à présent.

Comme si plus rien hormis elle n’existait, elle déversait sa souffrance au travers de réflexions blessantes pour l’ensemble des gens qui l’avaient entouré jusqu’à présent. Bien que compréhensif et conscient de sa souffrance, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’elle commençait à pousser le bouchon un peu loin quant aux paroles qu’elle prononçait.

Que devais-je faire ? Lui répondre et alimenter son flot de colère avec des paroles piquantes lui demandant de se calmer ou bien me taire et attendre que tout cela passe ?

Profondément affecté par ses propos, et au bout d’une longue demie heure d’écoute de ses plaintes, je suis sorti du bureau pour prendre l’air et surtout faire une pause. Repensant à ce qui avait été dit et dans l’impossibilité de l’aider plus que ce que je ne le pouvais, je commençais à ressentir à l’égard de cette personne une certaine rancœur.

Comment pouvait elle renier l’aide que tous les membres de l’équipe lui apportaient au quotidien? Comment lui faire comprendre que c’était son attitude et les attentes qu’elle plaçait dans son métier qui ne demandaient qu’a changer ?

Alors au bout de quelques minutes, je repensais à tout cela et je m’aperçus que ce qui me mettait en colère n’était pas l’attitude qu’elle avait mais plutôt ma part de sensibilité qui s’était soudain réveillée et qui me rappelait que le chemin spirituel que j’avais emprunté depuis maintenant 3 ans était loin d’être terminé.

Je me suis soudain rendu compte que, face à l’inconscience de certaines personnes, j’étais, encore maintenant, révolté par leurs attitudes. Je ne pouvais comprendre qu’on puisse se révolter avec tant de violence contre soi même et, du coup, emporter les autres avec soi.

Après avoir mis le point sur mon propre mécanisme, je pris conscience que son problème ne me touchait point (en effet, elle se plaignait de son sort alors qu’elle ne mettait rien en place pour s’en sortir malgré les conseils que chaque membres de l’équipe lui avait prodigué)et que si son attitude devait me toucher, je devais prendre tout cela comme une leçon de vie. En effet, il ne sert à rien de raisonner quelqu’un qui refuse de voir la vérité en face. Et l’exemple de chacun doit servir à évoluer sur son propre chemin personnel.

Fort de cette déduction, je retourna à mon poste. Mis mes oreillettes avec une musique que j’appréciais tout particulièrement afin de baigner dans une belle harmonie.

Un peu plus tard dans l’après midi, elle se rendit compte que son attitude du matin n’était point approprié et, sans s’excuser, retourna voir chacun des membres de l’équipe afin de trouver une oreille tendue pour l’écouter ou bien pour demander un énième conseil.

Ce soir, en quittant mon poste, je me remémorais son attitude du matin et j’eus l’envie de partager cette expérience avec vous. Le conseil que la vie m’a donné aujourd’hui était donc le suivant : Avant d’ hurler sur quelqu’un afin de le faire taire, demande toi quelle est la part de toi qui se réveille et comment peux tu agir afin de ne pas être affecté la prochaine fois que cela se produira ? Les autres sont notre propre miroir et le meilleur des manuels d’enseignement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s