Gayatri mantra

Vous êtes nombreux à me demander quelle est la musique que vous entendez en visitant le site. Cette musique si particulière est le Gayatri mantra. On le trouve facilement sur internet.

Le Gayatri est un Ancien Vigile.

En ce moment même, il y a des personnes, dans le monde entier, qui chantent également cette prière profondément émouvante. Peu importe l’heure du jour ou de la nuit où vous chantez le mantra, d’autres en font de même.

Le Gayatri est un ancien vigile qui encercle la planète.

Le Gayatri Mantra est l’une des notes dominantes pour la transformation de la conscience ; il est également une vibration identique à la force vitale inhérente à la nature.

C’est lorsqu’il est chanté dans sa langue originelle, le sanskrit, que le mantra est le plus efficace. Il représente l’une des plus vieilles prières connues de l’humanité et son sentiment est plus ancien que la lumière.

Cette prière appelle à la sagesse la plus élevée, à la splendeur du cosmos, pour illuminer la compréhension de notre véritable nature. Cet appel requiert de notre part que nous développions une subtilité et une réceptivité à la sagesse divine, elle qui imprègne l’expérience de la vie et qui, en essence, est notre véritable nature.

Chanter le Gayatri Mantra purifie le chanteur.

Ecouter le Gayatri Mantra purifie l’auditeur.

Cette prière sacrée tourne en spirales à travers l’univers entier à partir du cœur du chanteur, appelant à la paix et à la sagesse divine pour tous.

Les qualités d’équilibre du Gayatri Mantra.

La Gayatri est un mantra parfaitement équilibré, yin et yang. Le corps ou le texte du Gayatri Mantra est féminin, son message et son invocation sont masculins. Gayatri est la Mère des Vedas, ce qui veut dire la mère de toute connaissance.

Elle appelle au « Savitur » masculin, qui est dit être le rayonnement de la perception et de l’intelligence. Ce rayonnement se trouve en tout lieu et en toute expérience ; il est assimilé au rayonnement du soleil dans le système solaire. En d’autres termes, l’ensemble de la connaissance des modes complexes d’existence est contenu à l’intérieur même des syllabes du mantra ; c’est là que se trouvent également les moyens et le véhicule que l’on utilise pour dépasser la connaissance temporelle.

La vibration et l’influence du Gayatri Mantra sur le corps physique.

Le fait de penser silencieusement au Gayatri Mantra, de le prononcer à voix haute ou de le chanter influe sur le corps physique, clarifie le corps émotionnel et nous guide vers le cœur intérieur1. Le Gayatri stimule et facilite la sagacité et l’Éveil à la Vérité inhérente à tout. Nos centres, niveaux et rythmes d’énergie sont activés par la mesure du souffle inspiré par les narines, expiré au cours de la récitation du Gayatri Mantra (même au cours d’une répétition silencieuse)2. Ainsi s’équilibrent, dans le corps, corps le rythme électromagnétique et les courants d’énergie avec le prana. Le prana est une énergie de force vitale non détectable, similaire à l’orgone3. Au cours de la récitation, tous les éléments du mantra sont utilisés ; même le souffle est un instrument de précision. Tout œuvre en harmonie, tel un orchestre et son chef d’orchestre. Le souffle, la voix, la méditation et l’intention fonctionnent efficacement et sans efforts, tout comme le soleil brille efficacement, sans efforts particuliers.

Le Gayatri livre son secret au chanteur

En chantant le Gayatri Mantra, le mantra lui-même révèle les enseignements qu’il renferme. Le Gayatri est complet et sans défauts. Le Gayatri Mantra régénère une perception non obstruée, tout comme les plantes qui se renouvellent lorsque le vent, par exemple, transporte les graines sur la terre. Avec le temps et dans les conditions adéquates, les champs hériteront de fleurs sauvages et de blé. En flot continu, non obstrué, d’une saison à l’autre, les graines se propagent sur la terre et quand vient leur moment, elles poussent, fleurissent et engendrent une nouvelle génération. Le mantra agit de la même façon, il est semé par notre chant et c’est ainsi qu’il s’exprime et se propage. La signification du Gayatri est pareille à la bonne saison qui fait prospérer la terre. A maintes et maintes reprises, le fruit apparaît. De même qu’une graine qui s’abandonne est portée par le vent, nous abandonnons notre intention au cœur de l’intention universelle et le Gayatri fleurit, que nous en ayons conscience ou non, au bon endroit et au bon moment.

Le Gayatri est pareil à la puissance du soleil. 

Comment pouvons-nous réellement en parler ?

Ce phénomène naturel est-il seulement compréhensible ?

Toute définition qui peut être entendue est comparable à un simple grain de sable sur des rivages infinis.

Une définition ne peut jamais rendre l’immensité de la signification et de l’intensité de ce mantra merveilleux.

 

Le Gayatri est une perle des profondeurs

Il est un joyau parmi tous les trésors que notre Guru, ainsi que la lignée de Sacha, ont transmis, de génération en génération. Etre initié à ce mantra sacré est un grand privilège. Le son du Gayatri, ou même, une simple pensée au vers du Gayatri, met la grâce en action, tandis que nous reconnaissons la bonne fortune que nous avons, dans notre vie, de vivre nos idéaux les plus élevés.

Ce joyau qu’est l’initiation au Gayatri est notre privilège

Il fut une époque où le Gayatri Mantra n’était pas prononcé à haute voix, où il était seulement répété en silence ou murmuré sur le bout de la langue. Cette méthode de chant est un moyen particulièrement subtil et puissant de répéter le mantra. Il fut un temps où les femmes ne chantaient pas le mantra. Un temps où, hormis les prêtres brahmanes, personne ne chantait le mantra. Aujourd’hui, tout-le-monde a le privilège de chanter le Gayatri Mantra : quel honneur ! Il semble que ce changement soit apparu au moment où les événements mondiaux ont commencé à annoncer une époque plus sombre. A présent, des millions d’hommes, de femmes et d’enfants de toute condition sociale répètent et chantent cette invocation puissante et merveilleuse.

En raison de son appel et de sa teneur universelle, ce mantra ne peut être associé, à juste titre, à aucune religion particulière. Les Hindous en furent les gardiens ; ce sont eux qui l’ont enseigné et propagé à travers le monde. On pourrait dire que le Gayatri Mantra représente leur offrande à l’esprit de l’humanité et à l’Éveil de tous les êtres. Néanmoins, la portée de l’invocation du Gayatri est universelle, elle va bien au-delà  de toutes les frontières de la religion séculière.

Le mantra est la matrice de l’existence

La rosée du matin apparaît par le mantra, étincelle à la lueur du soleil levant et brille dans les champs. Puis, elle disparaît à nouveau par le mantra, dans la chaleur du soleil de midi. Tout apparaît et disparaît, dans l’existence entière, par la puissance de la vibration, du degré, de la longueur et de la qualité du son : par un mantra.

Le Gayatri Mantra est une vibration qui crée une condition de réceptivité subtile ; elle nous ouvre la voie qui mène à la Vérité inconditionnelle. De même que le bourdonnement de l’abeille contribue à tisser la toile entière de l’expérience, le chant du mantra contribue à la matrice entière de l’existence.

Gayatri Yantra seed sylablesTraduction du Gayatri mantra

gayatri_art-10-16-288

Om 

Bhur Bhuvah Svah
Tat
Savitur Varenyam
Bhargo Devasya Dhimahi
Dhiyo Yonah:
Prachodayat

Traduction

Dans tous les royaumes de l’existence,

c’est « Cela »,

la nature essentielle irradiant l’existence,

qui est l’adorable

UN.

Puissent tous les êtres percevoir,

par une intuition subtile et méditative,

la magnifique splendeur

de la conscience illuminée.

  1.  Non seulement le système bien connu des chakras, mais aussi tous les centres d’énergie et de rajeunissement se trouvent activés par le son du Gayatri.
  2.  Le mantra œuvre d’une multitude de manières ; celles-ci alignent les énergies, les courants magnétiques, la biochimie et les modes d’inspiration. C’est à un niveau très subtil, qu’immédiatement ou progressivement, l’on remarquera son effet merveilleux.
  3.  Selon Wilhelm Reich (1897-1957), l’univers est imprégné d’un phénomène primordial, dépourvu de masse, appelé « l’énergie orgone ».

 Source : http://www.worldwidelightcircle.net

Publicités

Course contre la honte

Belle découverte que la chanson intégrée dans ce post. Dès les premières phrases on est saisi par l’intensité des mots, par l’intention de l’auteur. J’ai coutume de dire que les slams sont les mantras des temps modernes. La preuve est faite.

Grand corps Malade /  Richard Bohringer – Course contre la honte

[Couplet 1 : Grand Corps Malade]
Eh Tonton, est-ce que t’as regardé dehors ?
Sur l’avenir de nos enfants il pleut de plus en plus fort
Quand je pense à eux pourtant, j’aimerais chanter un autre thème
Mais je suis plus trop serein, je fais pas confiance au système
Ce système fait des enfants mais il les laisse sur le chemin
Et il oublie que s’il existe, c’est pour gérer des êtres humains
On avance tous tête baissée sans se soucier du plan final
Ce système entasse des gosses et il les regarde crever la dalle
Tonton on est du bon côté mais ce qu’on voit, on ne peut le nier
J’ai grandi au milieu de ceux que le système a oubliés
On vit sur le même sol mais les fins de mois n’ont pas le même parfum
Et chaque année monte un peu plus la rumeur des crève-la-faim
Le système a décidé qu’y avait pas de place pour tout le monde
Tonton, t’as entendu les cris dehors, c’est bien notre futur qui gronde
Le système s’est retourné contre l’homme, perdu dans ses ambitions
L’égalité est en travaux et y’a beaucoup trop de déviations

91506930529686813-9eaf2f769e-jpg

Eh Tonton on va faire comment ?
Dis-moi Tonton, on va faire comment ?
Est-ce que les hommes ont voulu ça, est-ce qu’ils maîtrisent leur rôle
Ou est-ce que la machine s’est emballée et qu’on a perdu le contrôle
Est-ce qu’y a encore quelqu’un quelque part qui décide de quelque chose
Ou est-ce qu’on est tous pieds et poings liés en attendant que tout explose
Difficile de me rassurer Tonton, je te rappelle au passage
Que l’homme descend bel et bien du singe pas du sage
Et c’est bien l’homme qui regarde mourir la moitié de ses frères
Qui arrache les derniers arbres et qui pourrit l’atmosphère
Y’a de plus en plus de cases sombres et de pièges sur l’échiquier
L’avenir n’a plus beaucoup de sens dans ce monde de banquiers
C’est les marchés qui nous gouvernent, mais ces tous ces chiffres sont irréels
On est dirigé par des graphiques, c’est de la branlette à grande échelle

Eh Tonton, on va faire comment, tu peux me dire ?
Comme il faut que tout soit rentable, on privatisera l’air qu’on respire
C’est une route sans issue, c’est ce qu’aujourd’hui, tout nous démontre
On va tout droit vers la défaite dans cette course contre la honte
Eh Tonton on va faire comment ?
Dis-moi tonton, on va faire comment ?
Entre le fromage et le dessert, tout là-haut dans leur diner
Est-ce que les grands de ce monde ont entendu le cri des indignés
Dans le viseur de la souffrance, y’a de plus en plus de cibles
Pour l’avenir, pour les enfants, essayons de ne pas rester insensibles

ASIPRATIONS

[Couplet 2 : Richard Bohringer]
Ma petite gueule d’amour, mon Polo, mon ami Châtaigne
On va rien lâcher, on va aimer
Regarder derrière pour rien oublier
Ni les yeux bleus ni les regards noirs
On perdra rien, peut-être bien un peu
Mais ce qu’il y a devant, c’est si grand

Ma petite gueule d’amour, mon Polo, mon ami Châtaigne
T’as bien le temps d’avoir le chagrin éternel
S’ils veulent pas le reconstruire le nouveau monde, on se mettra au boulot
Il faudra de l’utopie et du courage
Faudra remettre les pendules à l’heure, leur dire qu’on a pas le même tic tac
Que nous, il est plutôt du côté du coeur
Fini le compte à rebours du vide, du rien dedans
Ma gueule d’amour, mon petit pote d’azur
Il est des jours où je ne peux rien faire pour toi
Les conneries je les ai faites, et c’est un chagrin qui s’efface pas
Faut pas manquer beaucoup pour plus être le héros, faut pas beaucoup
Je t’jure petit frère, faut freiner à temps
Va falloir chanter l’amour, encore plus fort
Y’aura des révolutions qu’on voudra pas
Et d’autres qui prennent leur temps, pourtant c’est urgent
Où est la banque il faut que je mette une bombe
Une bombe désodorante, une bombe désodorante pour les mauvaises odeurs du fric qui déborde
Pas de place pour les gentils, pour les paumés de la vie
Chez ces gens-là, on aime pas, on compte
Ma petite gueule d’amour, mon Polo, mon ami Châtaigne
P’tit frère, putain, on va le reconstruire ce monde
Pour ça, Tonton, faut lui tendre la main
Tonton, il peut rien faire si t’y crois pas
Alors faudra se regarder, se découvrir, jamais se quitter
On va rien lâcher
On va rester groupé
Y’a les frères, les cousines, les cousins, y a les petits de la voisines
Y’a les gamins perdus qui deviennent des caïds de rien
Des allumés qui s’enflamment pour faire les malins
Y’a la mamie qui peut pas les aider, qu’a rien appris dans les livres
Mais qui sait tout de la vie
À force de ne plus croire en rien, c’est la vie qui désespère
Faut aimer pour être aimé
Faut donner pour recevoir
Viens vers la lumière, p’tit frère
Ta vie c’est comme du gruyère, mais personne te le dis que tu as une belle âme

Ma petite gueule d’amour, mon Polo, mon ami Châtaigne
On va rien lâcher
On va aimer regarder derrière pour rien oublier

love yourself

Danse ta vie

Now we are free

A regarder et écouter sans retenue. Ces paroles ont un fort pouvoir vibratoire il va donc de soi que cette musique recharge les batteries.